Las campanas d'a-z-Ambrans

Collecté en 2000 Sur la Commune de Bozouls Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette formule ludique servait à faire sauter les enfants sur les genoux. Elle pouvait également être chantée en berceuse.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

BERTHIER PIERRE ET BATUT JULIETTE

né en 1929 à Cébals de Bozouls ; née Boudou en 1910 à Longuis de Bozouls.

Transcription

Occitan
Français
« “Las campanas d'a-z-Ambrans,
Son tombadas sus Estanh.
Qual las lèva ?
– Pèire Grand.
– Qual fa fèsta ?
– La fenèstra.
– Qual fa dòl ?
– Lo pairòl.
Brim ! Bram !
Brim ! Bram !
Brim ! Bram !”

Naltres disiam pas tot a fèt atal, disiam :

“Pim ! Pam !
Las campanas d'a-z-Ambrans,
Son tombadas sus Estanh.
Pèire Mòla las a levadas,
En faguent :
Pim ! Pam !
Pim ! Pam !” »
Les cloches d'Ambrans…
« “Les cloches d'Ambrans,
Sont tombées sur Estaing.
Qui les enlève ?
– Pierre Grand.
– Qui fait la fête ?
– La fenêtre.
– Qui porte de deuil ?
– Le chaudron.
Brim ! Bram !
Brim ! Bram !
Brim ! Bram !”

Nous, nous ne disions pas tout à fait ainsi, nous disions :

“Pim ! Pam !
Les cloches d'Ambrans,
Sont tombées sur Estaing.
Pierre Molle les a enlevées,
En faisant :
Pim ! Pam !
Pim ! Pam !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...