Las calças fan trin-trin…

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Bournazel Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Paul Marty tient cette chanson de son grand-père né en 1858.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAUL MARTY

né en 1923 à Antagnagues de Bournazel.

Transcription

Occitan
Français
« La d'aquí aquò's mon grand-paire que la m'aviá apresa. Bòn, èra pus longa mès me rapèle pas que d'aquò. Mon grand-paire que èra nascut en 1858. Ara seriá pas jove.

“Las calças fan trin-trin,
Mariton trin-trin,
Las calças fan trin-trin,
Las romplirem de palha,
Li fotrem fuòc dedins trin-trin,
Li fotrem fuòc dedins.” »
Mes chausses font trin-trin...
« Celle-là c’est mon grand-père qui me l’avait apprise. Bon, elle était plus longue mais je ne me souviens que de ça. Mon grand-père qui était né en 1858. Maintenant il ne serait pas jeune.

“Mes chausses font trintrin,
Maritou trintrin,
Mes chausses font trintrin,
Nous les remplirons de paille,
Nous y foutrons le feu dedans trintrin,
Nous y foutrons le feu dedans.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...