Las rogacions

Collecté en 2000 Sur la Commune de Bor-et-Bar Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour les rogations, avant l’Ascension, on allait en procession bénir les trois principales croix du village. On improvisait parfois des paroles occitanes facétieuses sur le texte latin des litanies.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LOUIS CARLES

né en 1926 à Bar.

Transcription

Occitan
Français
« Las rogacions, aquò èra tres jorns de procession en dehors de la glèisa, alors tantôt anavan dins una direccion, tantôt dins l'autra. Aquò durava tres jorns.
E alèra aquí, davant cada crotz que i aviá dins las campanhas, s'arrestavan, lo curat benesissiá las tèrras e cantavan las litaniás dels sents, cantavan… enfin tot un tas de cantiques, bien se(g)ur.
I aviá un cantique que disiá… Èra en latin, aquò. En latin, lo curat disiá :
Ut fructus terræ dare et conservare digneris !”
E caliá respòndre :
“Te rogamus audinos !”
E n'i aviá, per farcejar, respondián :
“Ten, de rafes, se ne vòls !” »
Les rogations
« Les rogations, c’était trois jours de procession en dehors de l’église, alors tantôt ils allaient dans une direction, tantôt dans l’autre. Ça durait trois jours.
Et alors là, devant chaque croix qu’il y avait dans les campagnes, ils s’arrêtaient, le curé bénissait les terres et ils chantaient les litanies des saints, ils chantaient... enfin tout un tas de cantiques, bien sûr.
Il y avait un cantique qui disait... C’était en latin, ça. En latin, le curé disait :
“Ut fructus terræ dare etconservare digneris !”
Et il fallait répondre :
“Te rogamus audi nos !”
Et certains, pour plaisanter, répondaient :
Tiens, des radis, si tu en veux !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...