Las trèvas

Collecté en 2000 Sur la Commune de Bertholène Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas ou trèves sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

La tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE VALIÈRE

née Galtier en 1922 à Bertholène.

Transcription

Occitan
Français
« Ai entendut parlar pels anciens de trèvas, aquò qu'apelavan de trèvas. Lo monde, la nuèch o lo ser, entendián de bruchs dins los granièrs, sus las tiuladas, tot un tas de pèiras que tombavan per las chiminièiras…
Disián :
“Ten, aquò's de trèvas !”
E pièi anavan veire lo curat, fasián dire una messa e pièi aquò s'arrestava. »
Les revenants
« J'ai entendu parler les anciens des trèvas, ce qu'ils appelaient des trèvas. Les gens, la nuit ou le soir, entendaient des bruits dans les greniers, sur les toitures, tout un tas de pierres qui tombaient dans les cheminées…
Ils disaient :
“Tiens, ce sont des trèvas !”
Et puis ils allaient voir le curé, ils faisaient dire une messe et puis ça s'arrêtait. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...