Las danças

Collecté en 2000 Sur la Commune de Bertholène Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La borrèia était la danse reine, sous une multitude de formes (de dos, de quatre, crosada, tornejaira, montanharda ou Sant-Girvàsia, calha, salta-l'ase…), avant l'arrivée des danses à la mode : polka, polka-piquée, mazurka, varsovienne, autrichienne, scottish…

Le branlou se dansait surtout sur le Lévézou.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE VALIÈRE

née Galtier en 1922 à Bertholène.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá la borrèia que los òmes dançavan bravament, la valsa, las marchas… Se dançava puslèu dins la montanha, amont del costat de Pònt de Salars, lo branlon. L'ai pas jamai vist dançar aicí.
Dins los cafès, n'i aviá qualqu'unses aquí qu'èran un pauc… Cossí dirai ? D'associals que se rencontravan sovent, de monde d'un certen atge que buvián e alara, quand n'avián un pauc dins l'ala, pardí, dançavan, dançavan la borrèia, la borrèia de las botelhas, la borrèia… Quitavan lo capèl e tot aquò dançava. Aquò èra coma aquò a-n-aquel moment. »
Les danses
« Il y avait la bourrée que les hommes dansaient beaucoup, la valse, les marches…
Ça se dansait plutôt dans la montagne, là-haut du coté de Pont de Salars, le branlou. Je ne l'ai jamais vu danser ici.

Dans les cafés, il y en avait quelques-uns qui étaient un peu… Comment dirai-je ? Des asociaux qui se rencontraient souvent, des gens d'un certain âge qui buvaient et alors, quand ils avaient un coup dans l'aile, évidemment, ils dansaient, ils dansaient la bourrée, la bourrée des bouteilles, la bourrée… Ils quittaient leur chapeau et ça dansait. C'était comme cela en ce temps-là. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...