Las Borinas

Collecté en 2000 Sur les Communes de Bertholène, Laissac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les Bourines, sur la commune de Bertholène, était la plus grosse exploitation agricole du département de l'Aveyron et comptait donc une domesticité importante. Elle était jadis l'une des granges monastiques de l'Hôpital d'Aubrac.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE VALIÈRE

née Galtier en 1922 à Bertholène.

Transcription

Occitan
Français
« Lo castèl de Las Borinas, oui, aquò marchava bien dins lo temps. I aviá bravament de monde que i trabalhavan.
Lo miu patron, mon mari, quoi, i aviá avut trabalhat. Enfin i portava lo corrièr, las letras, cada jorn. Una periòda quand èra jove, èrem pas encara maridats, fasiá lo factur auxiliaire. Alara i anava lo matin e pièi a miègjorn i demorava per manjar parce que lo repais de miègjorn èra pagat. Aquò fasiá partida de las comissions, aquò.
Mès i aviá bravament de monde. I aviá… Presque tot lo monde anava trabalhar a Las Borinas quand èran joves. Aquò ocupava tot lo monde. Aquò èra presque un pichon vilatge. I aviá una glèisa dedins, une chapelle, i aviá tot aquò. Aquò èra bravament interessent.
Aquò èra una comtessa. Ieu me sovene d'aquela femna, l'ai avuda vista a Laissac, déambuler en calècha.
Aquò s'es vendut ara. Aquò es estat vendut per tròces. Un a crompat un camp, l'autre un autre, aquò s'es tot morcelat. Lo castèl pareil. N'i a un qu'a crompat lo castèl, un autre las dependenças… Aquò's tot estrocelat ara. Sinon, aquò èra importent, oui ! »
Les Bourines
« Le château des Bourines, oui, ça marchait bien dans le temps. Il y avait beaucoup de monde qui y travaillaient.
Mon mari y avait eu travaillé. Enfin il y apportait le courrier, les lettres, chaque jour. Pendant une période quand il était jeune, nous n'étions pas encore mariés, il faisait le facteur auxiliaire. Alors il y allait le matin et puis à midi il y restait pour manger parce que le repas de midi était payé. Ça faisait partie des commissions, ça.
Mais il y avait beaucoup de monde. Il y avait… Presque tout le monde allait travailler aux Bourines quand ils étaient jeunes. Cela occupait tout le monde. C'était presque un petit village. Il y avait une église à l'intérieur, une chapelle, il y avait tout ça. C'était très intéressant.
C'était une comtesse. Je me souviens de cette femme, je l'ai eu vue à Laissac, déambuler en calèche.
Ça s'est vendu aujourd'hui. Ça a été vendu par morceaux. L'un a acheté un champ, l'autre un autre, ça s'est tout morcelé. Le château pareil. L'un a acheté le château, un autre les dépendances… C'est tout morcelé maintenant. Sinon, c'était important, oui ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...