Las Borinas

Collecté en 2000 Sur les Communes de Bertholène, Coussergues Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les Bourines, sur la commune de Bertholène, était la plus grosse exploitation agricole du département de l'Aveyron et comptait donc une domesticité importante. Elle était jadis l'une des granges monastiques de l'Hôpital d'Aubrac.

Ce témoignage est illustré par un film tourné aux Bourines par Maurice Bertrand.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANDRÉ GRIFFOUL

né en 1936 à Montals de Coussergues.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra una granda bòria. Sai pas quantas de tèrras i aviá mès… I aviá una comtessa. A mès aquò èra una bona bòria ! Mès èran quaranta-cinc, a l'epòca. Aquò èra dejà un vilatjon. Quaranta-cinc vailets : los porcatièrs, los batièrs, los cantaleses, las serventas, los pastres, los ragasses, los vacivièrs… I aviá tota la smala !
I soi demorat un an, ieu, mès encara viràvem lo fen e cargàvem amb lo cargur. Cargàvem lo fen en vrac. Encara i aviá quatre o cinc parelhs de buòus, a l'epòca, e dos o tres cobles d'ègas. Aquò deu èstre en 60 apr'aquí. Encara i aviá pas de tracturs a l'epòca. »
Les Bourines
« C'était une grande ferme. Je ne sais pas combien de terres il y avait mais… Il y avait une comtesse. Ah mais c'était une bonne ferme ! Mais ils étaient 45, à l'époque. C'était déjà un petit village. 45 domestiques : les porchers, les bouviers, ceux qui s'occupaient des bovins, les servantes, les bergers, les aide-bergers, ceux qui s'occupaient des antenaises… Il y avait toute la smala !
J'y suis resté un an, moi, mais encore nous retournions le foin et nous chargions avec le chargeur. Nous chargions le foin en vrac. Il y avait encore 4 ou 5 paires de bœufs, à l'époque, et 2 ou 3 couples de juments. Ça doit être en 60, par là. Il n'y avait pas encore de tracteurs à l'époque. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...