Sul pont d'a Mirabèl / Coratge missonièrs

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Belcastel, Colombiès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les missonièiras, ces chants de moissons dont le rythme assez lent s'accordait au travail des moissonneurs, sont vivaces dans la mémoire des Segalis.

Notre informatrice enchaîne deux séquences d’une missonièira : Sul pont d'a Mirabèl et Coratge missonièrs.

En 1990, le père Ernest Amans, curé de Papeete né en 1913 à Rhodes (Rieupeyroux), chantait encore bien volontiers une missonièira qu'il tenait de son grand-père.

Ethnotexte

MARIA CALVET

née en 1911 à Belcastel.

Transcription

Occitan
Français
« Sul pont d’a Mirabèl,
Margarida passava. (bis)

Venguèron a passar,
Tres cavalièrs d’armada. (bis)

Lo premièr ço di(gu)èt :
“Qunta polida filha !” (bis)

Lo segond di(gu)èt :
“Qual sap s’es maridada ?’’ (bis)

Lo trosième ço di(gu)èt :
“Agacha s’a la baga...” (bis)

Mès la baga d’al det,
Tombèt al fons de l’ai(g)a. (bis)

Coratge missonièrs,
L’estela es levada. (bis)

Ne farai un batèu,
Tot lo long d’aquela ai(g)a. (bis)

I me metrai dedins,
Aquí farai lo malaute. (bis)

Las damas de París,
Aquí me vendràn veire. (bis) »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...