Lit (lièch) de coin avec ciel de lit (cubricèl) et embrasure de fenêtre, à Valès, novembre 1990

Sur la Commune de Belcastel Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Lit (lièch) de coin avec ciel de lit (cubricèl) et embrasure de fenêtre, à Valès, novembre 1990

Il y avait, en général, plusieurs lits (lièches) dans la même chambre.

Les anciens lits étaient parfois munis d’un ciel de lit (cubricèl) pour préserver l’intimité des couples, voire pour se protéger des courants d’air.

Les lits étaient composés d’un châlit sommaire sur lequel reposaient des planches non clouées et qui supportait une toile remplie de paille formant matelas (palhassa, colcera). En Rouergue septentrional, on utilisait la feuille de hêtre (fau) et, en Rouergue occidental, l’enveloppe des épis de maïs (pelofras) ou les balles de céréales (òlvas). 
Les draps (lençòls) étaient, en général, en toile de chanvre.
Par-dessus, se trouvait, selon la saison, une simple couverture (flaçada, cobèrta), une couette de petites plumes (cóstia) ou un édredon de duvet (plumon, plumet). Parfois, il s’agissait d’un couvre-pied de laine fabriqué localement.

Photo

 Lit (lièch) de coin avec ciel de lit (cubricèl) et embrasure de fenêtre, à Valès, novembre 1990
© Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...