Lo secador

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Baraqueville, Cabanès, Calmont, Moyrazès, Rodez, Salmiech Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait des séchoirs à châtaignes (secadors) sur place, dans les castanhals, près des maisons associés au four à pain, et parfois même dans la maison sous la forme d’une cleda placée dans la cheminée. 

Très riches en oligo-éléments, les châtaignes séchées (airòls) étaient utilisées aussi bien pour nourrir les hommes que pour le bétail. On les réduisait même en farine.

En Rouergue, plusieurs termes désignent la châtaigne séchée : auriòl, airòl, castanhon, secon, rufet, rufòl, afachon…

Ethnotexte

Foyer logement (reunion 2) BARAQUEVILLE

Jean BARRÈS, né en 1937 à La Garrigue de Cabanès ; Albanie JEAN, née Calviac en 1909 à Carcenac-Salmiech ; Noël MASVIEL, né en 1911 à Vors ; Aline MOUYSSET, née Bouscayrol en 1921 à Ségonzac ; Gaston REY, né en 1906 à La Plane de Baraqueville ; Charles SERIEYS, né en 1924 à Rodez ; Rachel VIAROUGE, née Delsol en 1920 à Moyrazès.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...