Lo cocut

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Baraqueville, St-Christophe-Vallon Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le coucou (cocut) est, encore de nos jours, associé à la relation adultère.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

André BOUSQUET

né en 1923 à Baraqueville.

Transcription

Occitan
Français
« Lo cocut es un aucèl,
N’i a pas cap pus de tan bèl,
Coma lo cocut quand canta,
Lo miu cocut,
Lo tiu cocut,
E lo cocut dels autres.
Di(g)atz, n’avètz pas entendut,
Cantar lo cocut ?

E se totes los cocuts,
Ne volián portar sonetas,
Ne farián cinc cents trompetas,
Lo miu cocut,
Lo tiu cocut,
E lo cocut dels autres.
Di(g)atz, n’avètz pas entendut,
Cantar lo cocut ?

Per aval al fons del prat,
Li a un aure florit e granat,
Que lo cocut lai canta,
Lo miu cocut,
Lo tiu cocut,
E lo cocut dels autres.
Di(g)atz, n’avètz pas entendut,
Cantar lo cocut ? »
Le coucou
« Le coucou est un oiseau,
Il n’y en a aucun de si beau,
Que le coucou quand il chante,
Mon coucou,
Ton coucou,
Et le coucou des autres,
Dites, n’avez-vous pas entendu,
Chanter le coucou ?

Et si tous les coucous,
Voulaient porter des sonnettes,
Ils feraient cinq cents trompettes,
Mon coucou,
Ton coucou,
Et le coucou des autres,
Dites, n’avez-vous pas entendu,
Chanter le coucou ?

Par là-bas au fond du pré,
Il y a un arbre fleuri et en graines,
Le coucou y chante,
Mon coucou,
Ton coucou,
Et le coucou des autres,
Dites, n’avez-vous pas entendu,
Chanter le coucou ? »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...