Las missonairas

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Baraqueville, Pradinas Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la fauç ou le volam autour de la Première Guerre mondiale. Il y eut tout d’abord des javeleuses (gavelairas) puis des lieuses (ligairas). Les ouvriers agricoles ne virent pas arriver ces machines d'un très bon œil.

Ethnotexte

ACHILLE HYGONNENQ

né en 1905 à Pradinas.

Transcription

Occitan
Français

« Un còp èra, anavi a La Barraca tres còps per setmana [de Pradinàs] per cercar de machinas per missonar pel fabre que vendiá de machinas. Las caliá anar cercar a la gara de Carcenac ambe de bestial. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...