La cambeta

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Baraqueville, Cabanès, Calmont, Moyrazès, Rodez, Salmiech Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’antique araire était d’un usage courant qui s’est maintenu jusqu’au milieu du XXe siècle. Vinrent ensuite les charrues simples (Dombasle) et les charrues Brabant simples (brabanetas) et doubles (brabants).

L’araire appelé aussi cròc, cambet ou cambeta, servait aussi bien pour le labour que pour recouvrir la semence. 

La mossa ou mossard est une charrue à versoir.

Sur le Ségala, le terme d’araire peut aussi désigner la petite charrue à versoir mobile appelée brabaneta ou la charrue Dombasle, la dombasla.

Las abròas sont les bords du champ.

Ethnotexte

Foyer logement (reunion 2) BARAQUEVILLE

Jean BARRÈS, né en 1937 à La Garrigue de Cabanès ; Albanie JEAN, née Calviac en 1909 à Carcenac-Salmiech ; Noël MASVIEL, né en 1911 à Vors ; Aline MOUYSSET, née Bouscayrol en 1921 à Ségonzac ; Gaston REY, né en 1906 à La Plane de Baraqueville ; Charles SERIEYS, né en 1924 à Rodez ; Rachel VIAROUGE, née Delsol en 1920 à Moyrazès.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...