Œuvre d'art contemporain sur des lauses (lausas, tiulas) reprenant un texte ancien de 1135 en occitan, avril 1995

Sur la Commune de Ayssènes Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Œuvre d'art contemporain sur des lauses (lausas, tiulas) reprenant un texte ancien de 1135 en occitan, avril 1995

1135, Ayssènes, bail à fief par Hugues comte de Rodez, à Frotard de Broquiès du château d’Ayssènes et de ses dépendances (Edité par Pierre Bosc, dans Mémoires pour servir à l’histoire du Rouergue, 1797, éd. de 1879, p. 421, d’après les archives du comté de Rodez).
Transcription

« In nomine Domini… Breve quae fecit facere Ugo comes, de plaig que fez ab Frotard de Brochier. Lo vescomte Frotard recognog lo castel d’Eysena qu’el tenia de lui, ab mai feus qu’en deu aver ; et eu coms li do lo castel d’Eisena a feu, els altres feus qu’el vescoms d’Eysena deu aver del comte de Rodez onradement. Et si Frotard le vescoms juret lo castel ad Ugo per aquest mots c’aisi audirets : Ego Frotards den aquesta ora adenant a tibi Ugo lo filz d’Adalaiz et ad Ermengards uxor tua, et à Raymond, tuo filioI, lo castel d’Eysena, las forsas que i son, etc. Aquesta carta fuit escrita in die feria VII, luna IV, in mense novembris, Lodovico rege Francorum regnante. Ademar episcopus Ruthenensis. S. Frotard d’Auriac. S. Eijor de Cambolas. S. Bernard Aimo. S. Brenguier Aimo. Durantus archipresbiter scripsit ista carta. »

Traduction de Jean Delmas
Nous reprenons la traduction que nous en avons donnée dans l’ouvrage de Gaston Boulouis, Ayssènes études historiques… (1986) :
« Au nom du Seigneur. Bref que fit faire le comte Hugues de l’accord qu’il fit avec Frotard de Broquiès. Le vicomte Frotard lui fit reconnaissance pour le château d’Ayssène qu’il tenait de lui, avec aussi les fiefs qui en dépendent : “Et moi, comte, je lui donne à fief le château d’Ayssène et les autres fiefs que le vicomte d’Ayssène tient du Comte de Rodez, en tout honneur”. Et le vicomte Frotard fit hommage pour le château à Hugues dans les termes que vous entendrez ci-après : “Moi, Frotard je déclare tenir désormais de toi, Hugues, fils d’Adalais et d’Ermengarde, ton épouse, et de Raymond, ton fils, le château d’Ayssène, les ouvrages fortifiés qui s’y trouvent, etc.” Cette charte fut écrite la 7e férie (samedi), le 4e jour de la lune, au mois de novembre, Louis roi des Francs régnant, Adémar étant évêque de Rodez, Seing de Frotard d’Auriac, S. d’Icher de Camboulas, S. de Bernard Aymon, S. de Brenguier Aymon. Durand archiprêtre a écrit cette charte. »

Photo

 Œuvre d'art contemporain sur des lauses (lausas, tiulas) reprenant un texte ancien de 1135 en occitan, avril 1995
© Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...