Bonjour bergère…

Collecté en 1991 par CORDAE Sur la Commune de Auzits Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il n'est pas rare que ce type de pastourelles datant en grande partie de la fin du XIXème siècle emprunte sa mélodie à des airs connus : "Au clair de la lune", "Se canta"...

A la différence d'autres versions déjà publiées, le noble séducteur semble parvenir à emmener la belle bergère au palais royal. (CORDAE)

Son

CAMILLE GALY

né en 1912 à La Plane d'Auzits.

Transcription

Occitan
Français
« Bonjour bergère !
– Amai a vos Mossur !

– Que fais-tu là, seulette,
Dans ce bois touffu ? (bis)

– Mossur, pecaire,
Ne garde mos motons,

Remplisse ma gauleta,
De cent mila flors. (bis)

– Bonne bergère
Aux attraits charmants,

Comment, fille si belle,
N'avoir pas d'amant ? (bis)

– Mossur, pecaire,
De qué me disètz aquí ?

Jamai la miá mèra
Me'n aviá tant dich. (bis)

– Ça se peut, bergère,
Que ta mère t'en parle pas,

Mais ton cœur, la belle,
Te le dit tout bas. (bis)

Bonne bergère,
Ton chien est plus aimable que toi,

Il me donne la patte,
S'approche de moi. (bis)

– Mossur, pecaire,
Vos envia lo croston,

Ambe sa pata fina,
S'aprocha de vos. (bis)

– Bonne bergère,
Que tu me fais souffrir !

Resteras-tu, belle,
Sans me secourir ? (bis)

– Mossur, pecaire,
Disètz-me de qué vos cal,

Que ches l’apoticari,
O anarai cercar. (bis)

– Bonne bergère,
Arrête tes pas,

Car tous mes remèdes
Sont entre tes bras. (bis)

– Entre mos braces
Ne vese pas res,

Que ma conolheta
E mon bon fuset. (bis)

– Bonne bergère,
Monte sur mon cheval,

Car nous irons ensemble,
Au palais royal. (bis) »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...