Los quilhaires

Collecté en 1997 Sur les Communes de Aubin, La Capelle-Bonance Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le jeu collectif traditionnellement pratiqué en Rouergue, à l’occasion des fêtes ou bien le dimanche près de l’auberge, était et reste encore souvent le jeu de quilles.

Avant la codification du jeu de quilles de huit par le docteur Joseph Ayrignac (1874-1951) en 1912, codification ayant permis l'organisation de concours, il existait de nombreuses variantes.

La quille joueuse que l’on projette avec la boule est appelée quilhon ou bilhon.

On embauchait des enfants pour relever les quilles.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

EMILIENNE LAMIC

née Massabiau en 1916 à Aubin.

Transcription

Occitan
Français
« Jo(g)avan a las quilhas, los òmes jo(g)avan a las quilhas e i aviá un enfanton, o benlèu mai d'un, d'unses còps, per quilhar las quilhas. Los òmes gitavan las quilhas e pièi après, tombavan pardí, e los enfants las quilhavan. Lor donavan qualques sòus. Aqueles enfants èran contents d'avure qualques sòus ! »
Les releveurs de quilles
« Ils jouaient aux quilles, les hommes jouaient aux quilles et il y avait un enfant, ou peut-être plusieurs, parfois, pour relever les quilles. Les hommes jetaient les quilles et puis ensuite, elles tombaient bien sûr, et les enfants les relevaient. Ils leur donnaient quelques sous. Ces enfants étaient contents d’avoir quelques sous ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...