Los oires

Collecté en 2000 Sur les Communes de Aubin, Clairvaux-d'Aveyron, Cransac, Decazeville, Firmi Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour le transport du vin, on fabriquait des outres (oires) en peau de chèvre. En occitan, ce nom est du genre masculin. Les outres contenaient entre 50 et 60 litres de vin.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

MICHEL LAURENS

né en 1951 à Clairvaux.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo temps los merchands de vin del Bacin venián quèrre lo vin ambe d'oires. Ieu n'ai vist un que veniá jusca dins las annadas 60-70.
E alara un oire teniá una semal e quatre semals fasián una barrica.
Venián ambe mai d'un alara n'i aviá de pichons e n'i aviá de pus bèlses doncas la mesura aquò èra la semal. N'i aviá quauqu'unses qu'èran tròp plens ambe la semal e ne metián un bocin dins lo bèl, de mai. Dins lo bèl i aviá un bocin mai que la semal.
Aquí, a-n-aquela òsca, enfin a-n-aquel clavèl, aquò's aquí que la semal fa 56 litres, 56 litres 50 mème, quatre còps aquò fa una barrica. E un còp aquò fa un oire. E dos oires aquò fa una carga de muòl. »
Les outres
« Dans le temps les marchands de vin du Bassin venaient chercher le vin avec des outres. Moi j’en ai vu un qui venait jusque dans les années 60-70.
Et alors une outre contenait une comporte et quatre comportes faisaient une barrique.
Ils venaient avec plusieurs outres alors il y en avait des petites et il y en avait de plus grandes donc la mesure c’était la comporte. Il y en avait quelques-unes qui étaient trop pleines avec la comporte et ils en mettaient un peu dans la grande, de plus. Dans la grande il y avait un peu plus que la comporte.
Là, à cette mesure, enfin à ce clou, c’est là que la comporte fait 56 litres, 56 litres 50 même, quatre fois ça fait une barrique. Et une fois ça fait une outre. Et deux outres ça fait une charge de mulet. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...