Lo patoès a la mina

Collecté en 2000 Sur les Communes de Aubin, Bournazel Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PHILIPPINE AMOROS

née Garcia en 1911 à Rovilha (Espagne).

Transcription

Occitan
Français
« Arribèrem en 24, al mes de janvièr e, al mes d'abril, me placèron per gardar de vacas a la campanha, a Bornasèl, e ère oblijada d'aprene lo patoès parce que ieu sabiái pas parlar ni francés, ni patoès. Aquò fa que sia(gu)ère oblijada de aprene lo patoès.
Quand parle espanhòl, parle espanhòl, quand parle francés, parle francés, quand parle patoès coma ara, parle patoès ! »
Le patois à la mine
« Nous arrivâmes en 24, au mois de janvier et, au mois d’avril, ils me placèrent pour garder des vaches à la campagne, à Bournazel, et j’étais obligée d’apprendre le patois parce que moi je ne savais parler ni français, ni patois. Ça fait que je fus obligée d’apprendre le patois.
Quand je parle espagnol, je parle espagnol, quand je parle français, je parle français, quand je parle patois comme maintenant, je parle patois ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...