Lo cambi

Collecté en 1997 Sur les Communes de Aubin, La Capelle-Bonance Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le linge était en général produit sur place avec la laine des brebis (lana de las fedas), ou avec des fibres végétales : le chanvre (cambi, cambe) et le lin.

On réservait à la culture du chanvre une parcelle de bonne terre appelée canabièira, canibièira ou canabon. Ces terres, fines et faciles à travailler, étaient souvent à proximité de l’eau. Elles sont généralement devenues des jardins potagers.

On broyait (bargar) les végétaux pour pouvoir les tisser.

Il y avait des ateliers de tisserands (teissedres, teisseires, teissièrs) dans presque tous les villages.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

EMILIENNE LAMIC

née Massabiau en 1916 à Aubin.

Transcription

Occitan
Français
« Lo copavan, lo laissavan pel camp e pièi, ambe de flagèls, o cardavan, tustavan, o cardavan e pièi lo fialavan. Fasián los lençòls e de camisas que pareis qu'èran regdas… »
Le chanvre
« Ils le coupaient, ils le laissaient dans le champ et puis, avec des fléaux, ils le cardaient, ils tapaient, ils le cardaient et puis ils le filaient. Ils faisaient les draps et des chemises qui étaient raides paraît-il... »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...