La venda del vin

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le Bassin de Decazeville représentait un marché important pour le vin de Marcillac.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PIERRE CARLES

né en 1930 à Marcillac.

Transcription

Occitan
Français
« La miá paura mèra me disiá que, puisqu'èra nascuda a Marcilhac e èra sus la granda rota, aquò èra pas qu'un defilat de carretas amb d'ègas que davalavan sul Bacin.
Aquò èra lo Bacin de Decazevila que crompava lo vin. E, coma i aviá ajuda la guèrra, avián fach venir de Poloneses e soi-disant que buvián coma de Poloneses.
Aquò fa que se vendiá… Tot lo vin del valon partiá sus Decazevila. »
La vente du vin
« Ma défunte mère me disait que, puisqu’elle était née à Marcillac et elle était sur la grande route, ce n’était qu’un défilé de charrettes avec des juments qui descendaient dans le Bassin.
C’était le Bassin de Decazeville qui achetait le vin. Et, comme il y avait eu la guerre, ils avaient fait venir des Polonais et ils buvaient soi-disant comme des Polonais.
Ça fait qu’il se vendait... Tout le vin du vallon partait à Decazeville. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...