La Glauda

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Aubin Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson se chante sur un air de bourrée.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

René BARTHE

né en 1930 à Aubin.

Transcription

Occitan
Français
« La Glauda aviá una dent,
Que li tremblava quand fasiá vent. (bis)

Son òme, qu’èra fabresson,
La li tustava amb un martelon.

La Glauda fricassa un polet,
Tasta la salsa ambe lo pichon det. (bis)

Lo pastre, quand vegèt aquò,
Laissèt la salsa, la donèt al can.

La Glauda fa lo torn d’a vila,
Amb un pè d’auca, l’autre de cabrit. (bis)

Lo monde que vesián aquò,
Disián : “Es peta, aquò li passarà !”

“La Glauda avètz los uèlhs doçs,
La nòstra cata, los a coma vos !” (bis)

La cata, e son catamiau,
A ieu soleta, los me cal aital. »
La Claude
« La Claude avait une dent,
Qui tremblait quand il y avait du vent.

Son mari, qui était forgeron,
La lui frappait avec un petit marteau.

La Claude fricasse un poulet,
Elle goûte la sauce avec le petit doigt.

Le berger, quand il vit ça,
Laissa la sauce, il la donna au chien.

La Claude fait le tour de ville,
Avec une patte d’oie, l’autre de chevreau.

Les gens qui voyaient ça,
Disaient : “Elle est soûle, ça lui passera !”

“La Claude, vous avez les yeux doux,
Note chatte les a comme vous !”

La chatte, et son mâle,
À moi toute seule, il me les faut ainsi. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...