Las punicions

Collecté en 1997 Sur la Commune de Asprières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les enfants nés au début du XXe siècle arrivaient souvent à l'école parfaitement occitanophones mais peu ou pas du tout francophones. Ils étaient alors punis quand ils parlaient leur langue maternelle. On leur pendait un sabot autour du cou pour les humilier. L'autre méthode très efficace était celle du sinhal. Quand un enfant parlait occitan, le maître lui donnait un objet en bois appelé sinhal. Celui qui détenait le sinhal en fin de journée était puni. Pour se débarrasser de cet objet, les écoliers devaient dénoncer l'un de leur camarade qui s'était exprimé dans la langue interdite.

Progressivement, sur trois ou quatre générations, le territoire perdit sa langue occitane.

Paulette évoque ici l'école de Montredon dans le département du Lot.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Paulette MARMIESSE

née Delbosc en 1931 à Montredon (46).

Transcription

Occitan
Français
« Nos punissián, nos metián al coet qu'apelàvem. Li aviá lo poèla e darriès, aquí, li aviá un bocin de recoet e nos metián aquí. Nos disián :
“Allez, anatz reflechir, aquí !”
O nos disián en francés, bien entendu.
“Cal pas parlar patoès a l'escòla, cal aprene lo francés !”
Mès li nos fa(gu)èrem viste ! L'apreniam viste, quand mème. Quand l'òm es jove òm apren viste. Aprèssa, pus tard, aquò's pus dificile. Mès, a la fin de l'annada, sabiam parlar francés. »
Les punitions
« Ils nous punissaient, ils nous mettaient au coin, comme nous disions. Il y avait un poêle et derrière, là, il y avait un recoin et ils nous mettaient là. Ils nous disaient :
“Allez, allez réfléchir, là !”
Ils nous le disaient en français, bien entendu.
“Il ne faut pas parler patois à l'école, il faut apprendre le français.”
Mais nous nous y fîmes vite ! Nous l'apprenions vite, quand même. Quand on est jeune, on apprend vite. Après, plus tard, c'est plus difficile. Mais, à la fin de l'année, nous savions parler français. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...