Far venir lo curat

Collecté en 1996 Sur la Commune de Asprières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans tous les pays et à toutes les époques, les jeteurs de sorts et autres emmascaires, sorcelors, empatufaires ou devinhaires ont fait partie de la sociabilité locale.

Outre le recours à la religion, il existait plusieurs techniques pour se protéger des sorciers : porter un vêtement à l'envers, faire cuire des clous, frapper un mannequin représentant le jeteur de sorts, réciter une formule, porter plusieurs couvre-chefs à la fois…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Paulette MARMIESSE

née Delbosc en 1931 à Montredon (46).

Transcription

Occitan
Français
« Quand las vacas avortavan o quicòm coma aquò :
“Son ensorceladas ! Aquò's quauqu'un te vòl del mal…”
M'enfin, aquò èra pas chas nautres ! Mès dins la comuna, si. N'i aviá un qu'aviá fach venir lo curat per desensorcelar las vacas. »
Faire venir le curé
« Quand les vaches avortaient ou quelque chose comme ça :
“Elles sont ensorcelées ! C'est quelqu'un qui te veut du mal…”
Mais enfin, ce n'était pas chez nous ! Mais dans la commune, si. Il y en avait un qui avait fait venir le curé pour désensorceler les vaches. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...