Extrait en occitan du compte de Peire Pagès, du mas de Paulhe, du cadastre ou compois (compés) de Dours, 1606

Sur la Commune de Arvieu Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Extrait en occitan du compte de Peire Pagès, du mas de Paulhe, du cadastre ou compois (compés) de Dours, 1606

1606.- Dours, commune d’Arvieu

Patrimoine de Peire Pagès, du mas de Paulhe, extrait

Transcription de Jean Delmas

Lo mas de Paulhe
Mossen Peire Pages una maiso de una stacha. Conte nau canas, sept pamps, dos sols, sieis dinies tourn.
Item una cambra al fons de la fouguenha de doas stachas. Conte nau canas et mietge ung sol sept dinies tourn.
Item ung solie al fons de la fouguenha apelat lo stable dels buous, tant aut que bas nau canas ung sol sieis dinies tourn.
Item ung aultre solie ensemble l’estable de las eguas dejost atocan am la fenial. Conte tant aut que bas quinze canas dos sols sieis dinies t.
Item una fenial atocan am loud. soliert am lo fornial dels hereties de Johan de Paulhe sartre. Conteno las finials trenta sieis canas sieis pamps sieis sols dos dinies t.
Conte lo alapen del ladrié de la finial treptze canas ung sol ung dinie t.
Item ung solie, ensemble lo solie dejostz apelat lo solie nau, atocan am las fenials. Conte tant aut que bas doutze canas dos sols tourn.
Item tey ung stable de las fedas atocan am la fouguenha dels hereties de Johan de Paulhe. Conte sept canas et miegas ung sol tres dinies tourn.
Conte le fornial quatre canas et mietga nau dinies tourn.
Conte ung petit stable atocan am lo fornial tres canas cinq pamps sept dinies t.
Conte lo cappuado quatre canas et mietga cinq dinies t.
Item ung aultre hostal apelat l’ostal de Mestre Johan atocan am las carrieiras et am lo claux et ort de Peire Pages. Conte tant aut que bas vingt et cinq canas quatre sols dos dinies t.
Conte ung petit fomerairial et patu daban lad. maiso ung ters de boisel ung dinie tornes.
Conte l’ort atocan am loud. laux et patutz tres boisels et miech avaluat milhor cinq dinies t.
Conteno las cortz totas compresas trenta perguas ung sol tres dinies t.
Item ung prat apelat lo Claux, confrontant am lo claux des hereties de Johan de Paulhe sartre et am l’ort des Bournhos et am lo camy tiran a Curieira. Conte sept jornals et miech jornal, avaluat dos jornals et miech jornal milhor, tres jornals bous, ung jornal et miech jornal coumu, miche jornal avol une lieure doutze solz et per lou abitz dels abaluaires ung sols sieis deniez t. qu ’es toute lad. somme.

Le compte continue : sols, orts, terras, prats, boscs et landa. On note les lieux-dits : lo fach del Cayla, lo fach de Sainta-Fe...
On trouve par exemple l’article suivant : Item tey una terra al fach de Cubieyra et de Dornetz, confrontam am lo camy rodanes et am la terra de Amans de Paulhe de Dournetz de tres partz. Conte sept cesties avaluada dos cesties, doas cartas comnu quatre cestiers dos cartas avol, quatre sols t.

Vocabulaire

Les lettres m.A. indiquent des mots ou des sens qui ne figurent pas dans le Dictionnaire occitan-français selon les parlers languedociens de Louis Alibert

stacha (m.A.) : niveau
canas : cannes, mesure de longueur (2 m. environ) et de superficie 
pamps : empans, mesure de longueur (huitième de la canne) et de superficie
sols (abrégé : s.) : sous

dinies (abrégé : d.) : deniers, douzième du sou
tourn., t., abréviations pour tourneses : de Tours
fouguenha (m.A.) : maison d’habitation 
solie, soliert : bâtiment en rez-de-chaussée 
atocan : joignant, contigu 
fornial : fournil 
sartre : tailleur
alapen : appentis, toit adossé à un mur sur une seule pente
ladrié (m.A.) : côté 
cappuado, capuado : atelier 
fomerairial (m.A.) : emplacement du fumier 
boisel : boisseau, mesure de grains et de surface
patutz : pâtis, terrain vague 
perguas : mesure de longueur et de superficie
bournhos : ruches
jornals : mesure de superficie, pour les prés 
avol : mauvais 
abitz : avis
abaluaires (m.A.) : évaluateurs 
fach (m.A.) : terroir
clujat : couvert de cluechs ou bottes de végétaux comme la paille, le genêt
rebatut : retranché, réduit


Analyse de Jean Delmas
Si le cadastre ou compois de Dours énumère les immeubles bâtis, il comporte peu d’éléments descriptifs, à la différence d’autres compois, comme celui de Saint-Just (voir Al canton Naucelle...). Cependant, il parle exceptionnellement de la nature de la couverture : ainsi au mas haut de Girman : ung alapen clujat de gineste apelat la capuado conte quatre canas dos deniers (fol. 88). On trouvait un autre alapen couvert de genêt à Girman (fol. 66).
Le registre de mutations de Dours, qui débute en 1602, s’achève vers 1666. Les mutations sont datées pour la plupart. Les divers rédacteurs utilisent la langue d’oc jusque vers 1640, mais celle-ci réapparaît en 1646 et jusque vers 1661 sous une forme, il est vrai, très altérée. Comme les articles n'ont pas un grand intérêt linguistique, nous nous contentons de citer, à titre de spécimen, les suivants :
Rebatut sur George Cannac per lou pred de la Peisounie... Il s. VIII d.
Plus per une carte de l’ort de la Coumbe le vingt neufviesme janvier mil six cens soixante un… II d.

Compés de Dors d'Arviu, 1606

Photo

Extrait en occitan du compte de Peire Pagès, du mas de Paulhe, du cadastre ou compois (compés) de Dours, 1606
© Archives départementales de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...