Pascas

Collecté en 1999 par IOA Sur les Communes de Arques, Balsac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour Pâques (Pascas), on mangeait exceptionnellement de la viande de boucherie.

Les bœufs abattus pour Pâques étaient préalablement promenés et exposés dans les bourgs.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GILETTE ET ETIENNE BONNEFOUS

née Gaubert au Puech d'Arques, décédée en 2017 ; né en 1929 à Balsac, décédé en 2015.

Transcription

Occitan
Français
« Ieu, jove, lo bistrò… S'apelava Ricard. E ben per Pascas tuavan un vedèl e lo monde anava al bochièr aquel jorn. A calgut, après la guèrra, que lo bochièr passèsse. I anavan pas gaire. Vivián del pòrc…
– E quauqua volalha empr'aquí. »
Pâques
« Moi, jeune, le bistrot... Il s’appelait Ricard. Eh bien pour Pâques ils tuaient un veau et les gens allaient chez le boucher ce jour-là. Il a fallu, après la guerre que le boucher passe. Ils n’y allaient pas beaucoup. Ils vivaient du cochon...
– Et quelque volaille par là. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...