Saba, saba…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Ambeyrac, Villeneuve-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au printemps, au moment de la montée en sève, on fabriquait des trompes en écorce (còrnas), des anches (caramèlas) et des estuflòls ou sublets (sifflets).

Pour retirer l'écorce, il fallait réciter une formule incantatoire.

Jadis, còrnas, caramèlas et estuflòls servaient pour annoncer les offices pendant la semaine sainte, les cloches étant parties à Rome, ou pour animer l'office des Ténèbres.

Ce témoignage est illustré par un film tourné en 1964 par André Andrieu au Mas de Chalret sur la commune de Villeneuve.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Raymond DOUCET

né en 1919 au Causse de Camboulan d'Ambeyrac.

Transcription

Occitan
Français
« Per far un estuflòl, prenián un tròç de fraisse o de no(gu)ièr. Aquò èra al moment de la saba, al mes de març, empr'aquí. Alèra lo copavan… La longor, coma aquò a pus près. Lo tustavan, aquí, coma aquò, aquí, tot lo torn, e disián :
“Saba, saba, sabairòl,
S'es pas en saba,
Te farai copar lo cap,
Per Mossur Bernat !”
E Mossur Bernat, aquò èra lo cotèl. »
Sève, sève…
« Pour faire un sifflet, ils prenaient un morceau de frêne ou de noyer. C'était au moment de la sève, au mois de mars, par là. Alors ils le coupaient… La longueur, comme ceci à peu près. Ils le frappaient, là, comme ça, là, tout le tour, et ils disaient :
“Sève, sève, sabairòl,
Si tu n'es pas en sève,
Je te ferai couper la tête,
Par Monsieur Bernard !”
Et Monsieur Bernard, c'était le couteau. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...