Lo noguièr bèl a debatre (Lo Quilhaire)

Collecté en 2000 Sur les Communes de Ambeyrac, Montsalès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Félix Vialettes (1858-1943) d'Ambeyrac, dit Lo Quilhaire, était un farceur qui se plaisait à raconter des histoires ou menteries que l'on peut rattacher à des contes universellement connus.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

François CAUSSIL

né en 1932 à La Grave de Montsalès.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra la sason de ramassar los rascals atanben. Alèra a l'epòca, i aviá del monde que se'n anavan per debatre los rascals, per los far tombar. E i aviá un no(gu)ièr talament bèl dins la ribièira, aval ! Aparteniá a Robèrt, cresi. Alèra, coma avián pas mal de no(gu)ierses a debatre, avián fach venir mai d'una persona.
Pièi mègjorn arribèt e lor pagavan la sopa. Tot lo monde se trobèt a taula e parlèron entre elses.
Di(gu)èron :
“End èras tu ?
– Èri sul no(gu)ièr bèl.
– Tu tanben, end èras ?
– Sul no(gu)ièr bèl.”
Se trobèron a dotze, èran sul no(gu)ièr bèl e s'èran pas vistes. Alèra, vos imaginatz se lo no(gu)ièr èra bèl ! »
Le grand noyer à gauler
« C'était la saison de ramasser les noix également. Alors à l'époque, il y avait des gens qui s'en allaient pour gauler les noix, pour les faire tomber. Et il y avait un noyer tellement grand dans la vallée, là-bas ! Il appartenait à Robert, je crois. Alors, comme ils avaient pas mal de noyers à gauler, ils avaient fait venir plus d'une personne.
Puis midi arriva et ils leur payaient la soupe. Tout le monde se retrouva à table et ils parlèrent entre eux.
Ils dirent :
“Où étais-tu toi ?
– J'étais sur le grand noyer.
– Toi aussi, où étais-tu ?
– Sur le grand noyer.”
Ils se trouvèrent à douze, ils étaient sur le grand noyer et ils ne s'étaient pas vus. Alors, vous vous imaginez à quel point de noyer était grand ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...