L'agland (Lo Quilhaire)

Collecté en 2000 Sur les Communes de Ambeyrac, Saujac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Félix Vialettes (1858-1943) d'Ambeyrac, dit Lo Quilhaire, était un farceur qui se plaisait à raconter des histoires ou menteries que l'on peut rattacher à des contes universellement connus.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

MARCELLE CÉPIÈRE

née Espinasse en 1925 à Estrabols le Haut de Saujac.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá un còp un òme que anava a la caça. Aviá pres lo fusilh mès aviá pas cap de cartocha ni res de tot, o aviá las cartochas mès i aviá pas res dedins.
Enfin, vegèt una lèbre sus un camin. Alèra, coma aviá pas res per metre… Trobèt un agland e lo metèt dins lo fusilh.
Di(gu)èt :
“Ten, vau ensajar de l'atrapar amb aquel agland !”
Alèra tira amb aquel agland e l'agland dintra dins lo trauc del cuol de la lèbre.
E ben, l'annada d'après, tornèt veire aquela lèbre, lo tipe, que trigossava una garrolhe ! »
Le gland
« Une fois, il y avait un homme qui allait à la chasse. Il avait pris le fusil mais il n'avait aucune cartouche ni rien du tout, ou alors il avait les cartouches mais il n'y avait rien dedans.
Enfin, il vit un lièvre sur un chemin. Alors, comme il n'avait rien pour mettre… Il trouva un gland et le mit dans le fusil.
Il dit :
“Tiens, je vais essayer de l'attraper avec ce gland !”
Alors il tire avec ce gland et le gland entra dans le derrière du lièvre.
Eh bien, l'année suivante, il revit ce lièvre, le type, qui traînaient une pousse de chêne ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...