Lo vin dels Costovins

Collecté en 2000 Sur les Communes de Alpuech, Coubisou Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans la famille de Jean, on achetait le vin als Costovins (les gens de la vallée), à Coubisou. Ce vin s'arrangeait d'ailleurs en prenant de l'altitude, semble-t-il.

Pour avoir le droit de transporter du vin, il fallait payer une taxe et obtenir un récépissé, lo passa-vin.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Jean BALITRAND

né en 1923 à Alpuech.

Transcription

Occitan
Français
« Naltres, lo crompàvem als Costovins. Anàvem cercar… Lo vesin aviá maridat la filha aquí a Cobison. E alara, a aquel vigneron, quoi,i preniái lo vin. Aquò èra un pichòt vin que fasiá nòu e mièg. Te comandave una barrica mès quand aviá passat… Sabètz que lo vin, cal que mònte a la montanha per s'arrinjar. E, quand aviá passat l'ivèrn a la cava, aquí, qu'avèm una bona cava, lo coneissiatz pas. E après, l'estiu, ne podiás biure un litre que te fasiá pas de mau. Aquò èra pas de vin traficat e òm se carrava de biure de vin.
S'apelava Boldoèra e demorava al Causse de La Tiula. E bon… benlèu o caldriá pas dire mès montava la nuèch, sabètz ben parce que lo passa-vin… Èran pas bien riches, lo monde, e alara de còps oblidavan d'anar cercar lo passa-vin a las directas. O alara fasián servir lo mème, sabètz ben… »
Le vin de la vallée
« Nous, nous l’achetions aux Coustoubis. Nous allions chercher... Notre voisin avait marié sa fille, là, à Coubisou. Et alors, à ce vigneron, quoi, je lui prenais le vin. C’était un petit vin qui faisait neuf et demi. Je commandais une barrique mais quand il avait passé... Vous savez que le vin, il faut qu’il monte à la montagne pour s’arranger. Et, quand il avait passé l’hiver à la cave, là, nous avions une bonne cave, vous ne le reconnaissiez pas. Et ensuite, l’été, tu pouvais en boire un litre, il ne te faisait pas mal. Ce n’était pas du vin trafiqué et on se régalait à boire du vin.
Il s’appelait Bouldoire et il habitait au Causse de Latieule. Eh bon... peut-être ne faudrait-il pas le dire mais il montait la nuit, vous savez bien parce que le passe-vin... Ils n’étaient pas bien riches, les gens, et alors parfois ils oubliaient d’aller chercher le passe-vin aux impôts. Ou alors ils faisaient servir le même, vous savez bien... »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...