Las noiriças

Collecté en 2000 Sur la Commune de Alpuech Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les Aveyronnais de Paris plaçaient parfois leurs bébés en nourrice au pays jusqu'à l'âge de cinq ou six ans.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Jean-Pierre GIRBAL

né en 1941 à Alpuech.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra de monde del país que prenián les enfants pichinets, a dos o tres meses, e que les gardavan jusca cinc, sièis ans. Sièis ans. Bien sovent, aquò èra quauqu'un de la familha o una vesina que conseissián bien. Aquò se fasiá bravament, a-n-aquel moment. »
Les nourrices
« C’était des gens du pays qui prenaient les très petits enfants, à deux ou trois mois, et qui les gardaient jusqu’à cinq, six ans. Six ans. Bien souvent, c’était quelqu’un de la famille ou une voisine qu’ils connaissaient bien. Ça se faisait beaucoup, à cette époque. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...