Cançon de Milhau

Collecté en 2003 Sur les Communes de Aguessac, Creissels, Millau, St-Geniez-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les chants identitaires ou hymnes locaux en occitan, parfois calqués sur une matrice connue, faisaient partie du folklore local.

Les paroles de celui-ci sont de Lucien Grégoire, sur un air populaire languedocien.

L'Ormonac rouergas de 1907 en a publié une version sous la signature de « Greguoro, oubriò gantiò (Milhau, 1896) ».

Il fut édité par la maison Artières de Milhau dans Les chansons locales de Millau (1935) et en feuille de chant avec une illustration de L. Bretou (1957).

Dans notre montage, Jeanne Rivière chante le début de la chanson et Paulette Agrinier la fin.

Son

PAULETTE AGRINIER

née Imbert en 1938 à La Ferrière de Saint-Geniez d'Olt, décédée en 2009.

Transcription

Occitan
Français
« Pas de bruch coma a la grand vila,
Pas de tapatge infernal,
Milhau es la vila tranquilla,
De l’industria, del trabalh.
Pas d’ostals nalts coma la luna,
Ni de torre que mònta al cèl,
S’avèm pas cap de Tour Eiffel,
Avèm ben lo cloquièr de l’ancièna comuna.

Repic :
Cantem totes en cur,
Plens d’entrin e d’ardur,
Sans egala, sans rivala,
Nòstra vila natala,
Bastida dins un trauc.
Magnifica e magica,
Cantèm plan fòrt : Viva nòstre Milhau !

Se Venisa a sas gondòlas,
E Marselha son pòrt de mar,
Sos bastiments a granda voèla,
Nautres avèm Dórbia e Tarn.
Se vesiatz coma son parelhas,
Los naviòls bèls sul Sautador,
Las ribas plenas de frescor,
Diriatz ben que Milhau, aquò’s una mervelha !

Totes sabèm qu’en America,
Aiman totjorn de se vantar,
Citan coma una causa unica,
Las chutas del Niagarà.
Certas, lo son pro renommadas,
Mès nautres que sèm Milhautencs,
Direm als Americans,
Venètz donc a Creissèls i veire las cascadas !

Trobatz de citrons en Espanha,
En Normandia de pomièrs,
I a d’obelon en Alemanha,
En Italia d’orangièrs.
A Milhau cultivam la trelha,
Que nos produís de vin claret.
E per escantir nòstra set,
Disciples de Baccus,
Vidam qualquas botelhas ! »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...