Cantar per far dançar

Collecté en 2000 Sur les Communes de Agen-d'Aveyron, Laissac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Faute de musiciens, on faisait danser à la voix en interprétant des pots-pourris.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANDRÉ GUITARD

né en 1926 à Agen d'Aveyron, décédé en 2019.

Transcription

Occitan
Français
« Un còp èra, dins las fèstas, dins las aubèrjas del vilatge, i aviá pas totjorn un musicien per jo(g)ar una borrèia o una valsa. E i aviá de bons cantaires, cantavan bien per dançar e pièi subtavan ambe los pès, n'i aviá qu'avián un bon còp de pè per donar lo ritme.

“Son davalats,
Los garçons de la montanha,
Son davalats,
Los garçons d'a-z-Aubrac.

Regretan pas
Lo país de la genciana,
Regretarián,
Una mia se l'avián.” »
Chanter pour faire danser
« Autrefois, dans les fêtes, dans les auberges du village, il n'y avait pas toujours un musicien pour jouer une bourrée ou une valse. Et il y avait de bons chanteurs, ils chantaient bien pour danser et puis ils suivaient avec les pieds, il y en avait qui avaient un bon coup de pied pour donner le rythme.

“Ils sont descendus,
Les garçons de la montagne,
Ils sont descendus,
Les garçons d'Aubrac.

Ils ne regrettent pas
Le pays de la gentiane,
Ils regretteraient
Une fiancée s'ils l'avaient.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...