La carnavalhada a Sant-Joan del Bruèlh

Collecté en 2000 Sur la Commune de St-Jean-du-Bruel Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Fête universelle de l’inversion des rôles, le carnaval ou caramentrant s’est toujours pratiqué en Rouergue.

La pratique du jugement de Monsieur Carnaval n’était guère répandue en Rouergue sauf au sud et à l’ouest, sur les confins languedociens.

L'air de cette chanson de carnaval est attribué au compositeur italien Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736). Il a été repris dans la série télévisée pour enfants "Nounours, bonne nuit les petits". Le cantique de Fénelon, "Au sang qu'un Dieu va répandre", se chante également sur le même air.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ROGER ALBIGÈS

né en 1921 à Saint-Jean du Bruel.

Transcription

Occitan
Français
« Autres còps, aicí, a Sent-Joan del Bruèlh, se fasiá una carnavalhada que durava dos o tres jorns e ambe de defilats en vila, i aviá fòrça deguisats. E pièi, lo dimars, lo mardi gras, e ben lo rei del carnaval, lo menàvem sul pònt, lo brutlàvem a mitat e lo fotiam dins la ribièira en cantent :
“Adiu paure, adiu paure,
Adiu paure Carnaval,
Tu te'n vas e ieu demòre,
Manjarem la sopa a l’òli.” »
La fête de carnaval à Saint-Jean du Bruel
« Autrefois, ici, à Saint-Jean du Bruel, on faisait une fête de carnaval qui durait deux ou trois jours et avec des défilés en ville, il y avait beaucoup de gens déguisés. Et puis, le mardi, le mardi gras, eh bien, nous conduisions le roi du carnaval sur le pont, nous le brûlions en partie et nous le foutions dans la rivière en chantant :
“Adieu pauvre, adieu pauvre,
Adieu pauvre Carnaval,
Toi tu t’en vas et moi je reste,
Nous mangerons la soupe à l’huile.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...