Lo jòc de la savata

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Soulages-Bonneval Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les veillées au coin du feu (al canton) permettaient à la fois de se retrouver en famille, souvent avec des voisins, de se divertir avec des histoires, des jeux et des danses, tout en effectuant de petits travaux.

En parlant, on bâtissait des paniers en noisetier, on fabriquait des balais, on filait…

Ce jeu s'appelait aussi passa-cotelon.

Ethnotexte

RAYMOND CAPOULADE

né en 1943 à La Cristilie de Soulages.

Transcription

Occitan
Français
« Entre vesins, se reunissián per far de vilhadas e i aviá lo jòc de la savata.
De veire les vièlhs, aquò èra quicòm ! Totes s’assetavan en rond, per tèrra, las cambas un bocin relevadas. Prenián una savata e la fasián passar jols ginolhs, tot lo torn, mès caliá pas far veire la savata. E n’i aviá un al mièg que caliá que cerquèsse la savata. Alara, totes fasián semblant de far passar la savata ! De còps i èra, de còps i èra pas ! Fasián córrer la savata. E, quand lo del mièg l’aviá trobada, anava s’assetar e l’altre anava al mièg. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...