La lachariá de Codòls

Collecté en 1997 Sur les Communes de Roquefort-sur-Soulzon, Viala-du-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Avec le développement de Roquefort, progressivement, à partir de la fin du XIXe siècle, des laiteries (lachariás, lachariès) s’installèrent dans les villages, dans certains hameaux et même dans les exploitations les plus importantes, partout en Rouergue, à l’exception de l’extrême nord et de l’ouest du département.

Ethnotexte

BERTHE PORTES

née en 1930 à Saint-Symphorien du Viala du Tarn.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá tres pèças [a la lachariá de Codòls] : una per caufar lo lach, una per far lo fromatge e una cava.
Caliá portar lo lach a 29° per metre la presura. Aquí, caliá esperar doas oras, copàvem la calhada e pièi la metiam dins de faissèlas ambe de pan mosit.
Lo laissàvem aquí cinc joms e pièi lo metiam a la cava fresca per cinc jorns. Après, Ròcafòrt los preniá.
Salàvem l’estiu, al mes de mai. L'ivèrn, los salàvem pas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...