L'autre jorn me maridèri…

Collecté en 2002 Sur les Communes de Mounes-Prohencoux, Vabres-l'Abbaye Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson de mal-mariée est assez répandue en Rouergue.

On notera le rhotacisme transformant le "l" de volián (ils voulaient) en "r" : vorián et le "l" de cal (il faut) en "r" : car. Cette particularité linguistique se retrouve dans plusieurs secteurs du département.

Son

YVONNE BONNET

née Rascol en 1926 à La Maurelle de Mounès.

Transcription

Occitan
Français
« L’autre jorn me maridèri,
Lam, lam, laïarim,
Ne prenguèri un sans-souci,
Ne prenguèri un sans-souci.

Las fièbres lo m’emponhèron,
Lam, lam, laïarim,
Lo me vorián far morir,
Lo me vorián far morir.

Me'n anèri cercar remèri,
Lam, lam, laïarim,
A cent lègas luònh d’aicí,
A cent lègas luònh d’aicí.

Me'n anèri a Pentacosta,
Lam, lam, laïarim,
Tornèri a la Sent-Martin,
Tornèri a la Sent-Martin.

Quand so(gu)èri a mièja-còsta,
Lam, lam, laïarim,
Venián de l’ensevelir,
Venián de l’ensevelir.

Las vesinas me di(gu)èron,
Lam, lam, laïarim :
“Te car plorar ton mari !
Te car plorar ton mari !”

Me'n anèri sus sa tomba,
Lam, lam, laïarim,
Fasquèri pas que pompir,
Fasquèri pas que pompir.

E fasquèri una prièra,
Lam, lam, laïarim,
Li di(gu)èri un Pater Nostri,
Lam, lam, laïarim,
Que tornèssa pas sortir,
Que tornèssa pas sortir. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...