Lo pesquièr e l'asagal

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Lacalm Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’irrigation des prés, considérée comme une fumure, était réglementée.

On creusait et on entretenait des rigoles, las levadas, pour diriger l'eau.

Parfois, on disposait de son propre pesquièr.

Ethnotexte

JEAN-BAPTISTE VENZAC

né en 1947 à Lacalm.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá un pesquièr e, cada jorn o cada dos jorns, cambiavan l’asagal de plaça e arrosavan. O ai vist far. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...