Arri, arri !

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Drulhe, Maleville Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette formule ludique servait à faire sauter les enfants sur les genoux.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ADRIENNE VIGUIÉ

née Marty en 1914 à La Millie de Maleville.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra un vesin que veniá sovent nos adujar a trabalhar a la fèrma, aimava plan los pichons e ne preniá totjorn quauqu’un suls ginolhs. Aicí n’i aviá sèt. Èran sèt. E quora un, quora l’autre, lo galopavan mème ! E se los preniá suls ginolhs, la lor cantava : “Arri cavalièr”.

“Arri, arri cavalièr,
Manjarem lo buòu entièr,
De la vaca lo quartièr,
De la feda la cuèisseta,
Del moton lo ronhon,
Arri, arri, cavalièr,
Manjarem lo buòu entièr.” »
Hue, hue, cavalier !
« C’était un voisin qui venait souvent nous aider à travailler à la ferme et il aimait bien les enfants et il en prenait toujours un sur ses genoux. Ici, il y en avait sept. Ils étaient sept. Une fois l'un, une fois l'autre, ils le sollicitaient même ! Il les prenait sur ses genoux, il leur chantait : “Hue, cavalier !”

“Hue, hue, cavalier,
Nous mangerons le bœuf entier,
De la vache le quartier,
De la brebis la petite cuisse,
Du mouton le rognon,
Hue, hue, cavalier,
Mon mangerons le bœuf entier.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...