Lo cortetge novial

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les noces en Rouergue septentrional donnaient lieu à un cortège nuptial mené par un cabretaire.

L’air joué était soit une marche, soit un regret.

Les regrets sont des mélodies tristes et mélancoliques.

Les mariés étaient les nòvis ou maridats, le marié lo nòvi ou maridat et la mariée la nòvia ou maridada.

Le garçon d’honneur était appelé trasnòvi et la demoiselle d’honneur trasnòvia. Le préfixe tras signifie “second”, “assistant”, littéralement “derrière”.

Ethnotexte

René PÉGORIER

né en 1936 à Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Anavan invitar la familha en premièr e, se lor mancava de junes òmes o de junas filhas, invitavan de vesinas o de vesins.
Lo jorn del mari(d)atge, fasián far lo cortetge. Avián una lista e los sonavan per lor nom. Se metián per rengs e, davant, i aviá la cabreta e l’acordeon. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...